Pourquoi installer une douche à chasse d’eau ?

La douche sans receveur connaît un franc succès depuis quelques années. Le peu d’entretien qu’elle nécessite n’y est certainement pas étranger. Ce trucet astuce explique comment installer une douche de ce type au niveau du sol, qui est généralement réalisée dans le cadre d’une nouvelle construction, lorsque la chape doit encore être posée.

A. Pourquoi installer une douche au niveau du sol ?

Ces dernières années, l’utilisation de douches de plain-pied dans la salle de bains a gagné du terrain dans la décoration intérieure. La raison d’un tel succès réside sans doute dans des raisons esthétiques. En effet, l’installation de la douche au ras du sol permet d’avoir une continuité de la surface de marche qui, en plus d’être esthétiquement plus propre et plus agréable, contribue également à l’expansion visuelle des espaces. Une autre raison est la liberté de forme et de taille. Il n’y a aucune contrainte à respecter dans aucun sens, donc du point de vue de la conception, vous obtenez une liberté maximale et une possibilité de personnalisation. En fait, il est possible de faire beaucoup de grandes douches qui, dans certains cas, peuvent aller occuper l’espace où il y avait auparavant une baignoire. Cependant, à taille égale à celle de la baignoire, le coût de construction d’une douche de ce type est beaucoup plus faible, pratiquement égal à celui d’un bac à douche traditionnel. Bien sûr, il augmente la surface à imperméabiliser, mais les travaux de réalisation des drains restent essentiellement les mêmes, ce qui, au final, présente également un avantage économique indéniable.

Dans certains cas, ce type d’installation soulève encore quelques doutes, car beaucoup de gens pensent qu’elle ne retient pas l’eau aussi bien qu’un bac à douche traditionnel. En effet, si l’installation est réalisée à la perfection, il existe de nombreuses garanties à cet égard. Il faut veiller à faire les bonnes pentes et à bien mettre en place le drain, afin d’évacuer l’eau correctement et d’éviter la stagnation. Compte tenu de ces aspects, l’installation d’un receveur de douche au ras du sol ne présente donc aucun inconvénient ou désavantage particulier. La seule limite, peut-être, est que ce type d’installation doit déjà être envisagé lors de la construction ou de la rénovation complète. En particulier, il est nécessaire de préparer adéquatement la chape avec les bonnes pentes, pour éviter le risque d’inondation de la salle de bains. Pour votre tranquillité d’esprit, il est également possible de prévoir autour de la zone de douche un petit seuil de confinement, réalisé avec une ou deux rangées de briques.

B. Comment créer une douche au niveau du sol ?

La construction d’une douche au niveau du sol commence par l’installation d’un canal d’évacuation de l’eau. Il en existe deux sortes. Cette dernière est sans aucun doute la solution la plus adaptée pour une salle de bains de style contemporain. Il est possible de choisir le canal en métal, en verre ou dans le même matériau que celui qui recouvre le sol. La partie supérieure du conduit est perforée de plusieurs façons. Il peut comporter des trous, des tirets ou un trait grec. L’important est qu’il puisse être ouvert et inspecté pour le nettoyage. Il est généralement équipé de pieds réglables afin de pouvoir être placé sur la chape en fonction de la pente.

Dans certains cas, il est également équipé d’un siphon réglable pour faciliter le raccordement de l’évacuation avec le tuyau correspondant. La chape réalisée avec la pente appropriée, après avoir parfaitement séché, doit être recouverte d’une gaine imperméable. Les points particulièrement critiques sont les connexions aux murs, aux coins et aux bords. Pour ces zones, il existe des bandes d’étanchéité spéciales ou des produits d’imperméabilisation à appliquer au pinceau qui, une fois durcis, protègent le béton tout en restant élastiques. La dernière phase des travaux consiste à poser le sol.

C. Alternatives à la douche de plain-pied sur place

Comme alternative à ces étapes de transformation, il est possible d’utiliser des produits préfabriqués déjà préparés. Dans la pratique, il s’agit de grandes plaques d’acier de dimensions personnalisables, déjà équipées des pentes nécessaires, qu’il suffit de faire monter par le plombier et de raccorder aux canalisations. Une feuille de polystyrène est posée à la base avec la double fonction d’améliorer encore l’étanchéité et de mieux ajuster la position de la feuille.

Enfin, une autre solution consiste à utiliser un bac de douche traditionnel à placer au ras du sol. Les plats de ce type sont fabriqués à partir d’une grande variété de matériaux, allant de la céramique traditionnelle et de la fibre de verre au bois, à la résine, au ciment, etc., les plus alternatifs. Dans tous les cas, le coût final des travaux sera plus élevé que celui de l’installation en cours.